Comment fonctionne le dispositif de piégeage connecté ?

piégeage connecté

Les dispositifs pour lutter contre les nuisibles sont en perpétuelle évolution. La technologie contribue à la protection des plantations et favorise la salubrité de l’environnement. Elle participe à la création des piégeages connectés. Ils comprennent un piège ingénieux et révolutionnaire qui attrape tous les rongeurs. Cependant, des précautions sont à prendre quant à son utilisation. Comment fonctionne l’appareil de piégeage connecté ?

Le piégeage connecté, les caractéristiques de l’appareil

Le piégeage connecté est un appareil de nouvelle génération de piège à nuisible. Il permet de débusquer, en temps réel, les menaces qui proviennent de tous les types de rongeurs, même celui d’un rat musqué. Ainsi, il permettra au résidant de fabriquer des pièges ou de chercher des mesures d’éradication.

Les appareils de piégeage connecté comprennent des dispositifs d’alerte contre les rongeurs. Ils sont munis d’un GPS qui aide à repérer les nuisibles en approche. Cette fonctionnalité permet également de localiser l’appareil en cas de perte. En cas de danger, il envoie des messages d’avertissement aux propriétaires à travers un SMS ou une notification par e-mail.

Le piège connecté fonctionne à l’aide de la télécommunication Sigfox qui recouvre plusieurs zones. Ce système est activé dès que l’aimant est placé sur la porte et le boîtier sur la cage. Ce piège à nuisible est créé pour des usages multiples. Il permet d’emprisonner les nuisibles piégés. Suite à une notification adressée aux propriétaires, il élimine le rongeur. Par ailleurs, il peut déterminer le nombre de rongeurs. Il prévient en conséquence les exterminateurs dans le cas d’une infestation.

Le mode d’emploi

Le système de piégeage connecté facilite la tâche aux exterminateurs, car l’appareil peut éliminer les nuisibles sans que le prestataire n’ait pas à se déplacer. En effet, il est conçu pour détecter les rongeurs tels que les ragondins et les rats musqués. Cependant, il requiert le respect des techniques d’utilisation afin d’obtenir un résultat optimal.

Le piégeage connecté est simple à employer. Le téléchargement d’une application est de mise. Elle doit être installée sur le téléphone afin d’activer le piège. Elle connecte le smartphone au dispositif de piégeage. Le mode d’emploi sera indiqué au fur et à mesure avec l’utilisation de l’application mobile.

De plus, elle est gratuite et accessible sur tous les types de cellulaires. En outre, le piège à ragondin doit être placé à l’extérieur, souvent en face de la cage. Il évitera les détériorations causées par les insectes. L’article est vendu avec plusieurs accessoires. Chacun possède un rôle précis. Entre autres, il comprend deux serre-câbles qui servent à fixer l’appareil. Un capteur permet de le positionner contre la cage, il doit être près de l’aimant soit à moins de 3 cm. Cette distance est primordiale, car elle donne un meilleur signal.

Un bouton d’activation est installé préalablement. Une lumière verte clignote deux fois pour confirmer le fonctionnement de l’appareil. Dans le cas contraire, une lumière rouge apparaîtra. Dans ce cas, l’appareil serait mal connecté à l’aimant. Par conséquent, des messages notifieront le propriétaire pour qu’il puisse réajuster l’emplacement de l’appareil.

En outre, une pastille adhésive en silicone sera collée sur l’aimant. Elle permettra de placer l’appareil sur la porte. En cas de difficultés, des schémas sont généralement fournis avec les notices d’utilisations.

Le fonctionnement proprement dit du dispositif

Les piégeages connectés possèdent plusieurs fonctionnalités. En effet, une fois que l’appareil est activé, le propriétaire peut choisir entre différentes propositions. Entre autres, le mode armé permet de vérifier l’activation de l’aimant toutes les 10 secondes. Ainsi, un message par heure sera transmis au propriétaire pour le rassurer du bon fonctionnement du piège à rat musqué. La localisation de l’appareil sera également jointe à cette notification. Une alerte informera l’utilisateur dans le cas d’un mauvais signal.

Le mode désarmé signifie la désactivation de l’appareil. Dans cette optique, les messages de notification et de localisation par GPS seront transmis à une heure précise durant 30 jours. Au-delà de ce délai, le dispositif sera en mode stockage. Cette fonctionnalité effectue la désactivation des messages de notification. En pratique, cet attribut est fourni sur tous les dispositifs de piégeage.

Par ailleurs, le test de l’aimant constitue la dernière modalité d’utilisation de l’appareil. Il permet de positionner l’appareil sur la cage à piège. En d’autres termes, les couleurs du LED indiqueront si l’aimant est bien placé ou non. La couleur verte signifie qu’il est en position idéale et le rouge signale que l’intervalle est trop important, une rectification sera de mise.

Une fonction antivol peut être déclenchée sur le mode armé ou désarmé de l’appareil. Il peut être géré à partir du profil de l’utilisateur. L’application téléchargée fournira les indications à respecter. Elle transmettra les informations qui partiront de l’appareil à piégeage au téléphone du propriétaire. Elle sera active pendant 12 heures. Soit durant la communication des premières notifications entre les appareils connectés.

De plus, une fois activée, la localisation par GPS du dispositif enverrait une notification, toutes les 15 minutes, au propriétaire. Cependant, cette fonctionnalité empêche le réarmement ou le redémarrage de l’appareil. En outre, cette modalité consomme beaucoup d’énergie et pourrait provoquer une décharge rapide ou prématurée de la batterie.

Les avertissements sur l’utilisation de l’appareil

Les piégeages connectés sont des appareils qui nécessitent la prise de nombreuses précautions durant son utilisation. En effet, ils sont conçus suivants des normes spécifiques. Par ailleurs, certains types d’appareils de piégeages connectés sont interdits par la loi. En d’autres termes, l’utilisation de cet appareil reste sous la responsabilité du propriétaire.

De plus, quelques mesures de précaution sont à prévoir afin d’optimiser la sécurité de l’utilisateur et de renforcer la protection de l’appareil. En l’occurrence, il est interdit d’exposer le dispositif à une forte température. Elle doit être comprise entre -20 °C et +55 °C. Ainsi, les piégeages connectés doivent être loin des sources de chaleur.

En outre, l’appareil ne doit pas être nettoyé avec des solvants ou autres produits chimiques. En cas de panne, l’appareil ne doit pas être démonté. Il doit être éloigné des appareils magnétiques comme les stimulateurs cardiaques. Ils risqueraient de nuire au fonctionnement du dispositif.

Se débarrasser des souris sans utiliser de produits toxiques
Traitement contre les cafards à Paris